Anzac cheesecake en verrines

 Et c’est avec grand plaisir que je peux annoncer que je suis arrivĂ©e seconde du concours  » cuisine AmĂ©ricaine  » sur le site recette.de

RĂ©sultat ici

Merci au jury 😊

Une deuxiÚme participation au défi Américain

Ce que l’on appelle aujourd’hui le New York cheesecake doit sa saveur au Philadelphia cream cheese (brevetĂ© en 1872 par William Lawrence de Chester, New York), qui est un fromage Ă  pĂąte fraĂźche salĂ©.

Ce cheesecake a Ă©tĂ© gĂ©nĂ©ralisĂ© par des delicatessens juifs new-yorkais et peut se consommer avec un coulis de fruits rouges. Ce met se prĂ©sente le plus souvent sous la forme d’une tarte. »

Pour 9 verrines ( comme sur la photo)

  • 350 g de fromage frais ( ici philadelphia)
  • 20 cl de crĂšme entiĂšre
  • 1 gousse de vanille
  • 60 g de sucre en poudre
  • 1 citron caviar
  • 1 pincĂ©e de tonka
  • 1 pincĂ©e de sel

Pour la décoration 

  • Des Ă©clats de noisettes
  • Du caramel beurre salĂ© (recette Ici )

Pour le biscuit Anzac

  • 75 g de farine
  • 45 g de flocons d’avoine
  • 45 g de coco rĂąpĂ©e
  • 50 g de vergeoise
  • 20 g de sucre
  • 62 g de beurre demi-sel
  • 1 cuillĂšre Ă  soupe d’eau
  • 1 cuillĂšre Ă  soupe de miel
  • 1 pincĂ©e de levure chimique

On commence par le biscuit Ansac

« ANZAC est le sigle de Australian and New Zealand Army Corps (« Corps d’armĂ©e australien et nĂ©o-zĂ©landais »).

SurnommĂ©s « Soldiers’ biscuits » d’abord, ces biscuits furent renommĂ©s « ANZAC biscuits » aprĂšs la bataille des Dardanelles.La recette Ă©tait prĂ©vue pour rĂ©sister aux longs voyages de la Nouvelle-ZĂ©lande vers l’Europe. »

 

Préchauffer le four à 180°C et recouvrir une plaque de papier cuisson.

Dans un grand saladier, mĂ©langer la farine, l’avoine, la noix de coco et le sucre (vergeoise et normal).

Faire fondre le beurre, le miel et l’eau dans une petite casserole sur feu moyen jusqu’à ce que le beurre ait complĂštement fondu et que le mĂ©lange soit homogĂšne.
Incorporez le bicarbonate et bien mélanger en dehors du feu.
Ajouter le mĂ©lange d’avoine et mĂ©langez jusqu’Ă  incorporation totale
DĂ©poser le mĂ©lange sur la plaque recouverte d’un papier cuisson, dĂ©poser sur le dessus une autre feuille de papier cuisson et Ă©taler la prĂ©paration sur Ă  peu prĂšs 6 ou 8 millimĂštres d’Ă©paisseur.
Retirer le papier du dessus et faire cuire pendant 15 Ă  20 min ou jusqu’à ce que les gĂąteaux deviennent dorĂ©s.

Une fois refroidis, casser en morceaux que l’on dispose sur le fond des verrines.

On prĂ©pare maintenant l’appareil Ă  cheesecake

Dans un saladier, fouetter le Philadelphia Nature jusqu’Ă  obtenir un ensemble bien crĂ©meux.
Rajouter le sucre, l’intĂ©rieur d’une gousse de vanille, la chair d’un petit citron caviar, un pincĂ©e de tonka et une pincĂ©e de sel et veiller Ă  bien homogĂ©nĂ©iser le mĂ©lange.

Dans un autre bol, battre la crĂšme liquide entiĂšre en chantilly et l’incorporer ensuite dĂ©licatement au mĂ©lange de fromage frais.
Repartir le tout Ă  la poche Ă  douille dans les neufs verrines.
Je décore le dessus avec quelques gouttes de caramel beurre salé.

Mettre les cheesecakes au minimum 2 heures au réfrigérateur avant de le servir.

Advertisements

7 rĂ©flexions au sujet de « Anzac cheesecake en verrines »

Un petit commentaire? Vous pouvez Ă©galement donner votre avis en attribuant une Ă©toile ci-dessus đŸœ

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s